Cours n° 1 les rimes, assonances, paranomases. Exercices n° 3 et 4.

Publié le par DUSTER

  1. LES RIMES

 

La rime est une assonance* ou homophonie* relative aux voyelles sonores, par lesquelles se terminent deux ou plusieurs vers d'un poème. Elle procure une harmonie sonore. (phonétique).

 

Exemple :

 

envie ravie

descend récent

calvaire sévère

gala villa

encens pensant

aspect parapet

hardi ourdi

aimé blâmé

présent plaisant

espèce finesse

chapeau troupeau

chaleur bonheur

remue émue

lumineuse heureuse

judiciaire auxiliaire

défait effet

aile hèle

etc ...

  1.  
  2. Rimes plates, jumelles ou suivies :

  3. -AA BB

 

je donnerais tous mes poèmes (a)

pour un seul je t'aime (a)

je vendrais mon âme et mon moi (b)

pour entendre encore ta voix (b)

me redire je t'aime.

 

-AB AB

 

il est une orée âpre et brumale (a)

a la corne du bois des pendus (b)

où le chardon et l'herbe hiémale (a)

ont plié sous leurs corps étendus. (b)

 

  1. Rimes embrassées ou enlassées :

 

- ABBA

 

il était une fois d'ans l'angle d'une serre (a)

parmi de belles fleurs aux parfums tant exquis (b)

royaume de couleurs c'est là qu'elle naquit (b)

une araignée à croix dans un château de verre. (a)

 

 

  1. Rimes annexées :

Reprise de la sonorité de fin au début du vers suivant.

 

ton nom faudra le taire

chère image d'amour

autour de ton mystère

errent mes pauvres jours.

 

  1. Rimes fraternisées :

 

Ressemblance phonétique entre la rime d'un vers et les deux premiers mots du début du vers suivant. Il est fastidieux de construire un poème sur ce principe.

 

 

ne suis-je pas comme la porte

qui importe, comporte

emporte ou déporte

peu importe.

 

qu'ils sont peu de chose tous ces ans

les ans qui lentement s'accumulent

et nous acculent en s'éloignant

comme des fantômes qui reculent

vers le néant.

 

  1. Rimes batelées :

  2.  

C'est une façon de reprendre la phonétique d'un mot à la fin d'un vers, au début du vers suivant. Pénible.

 

 

qu'il est long et lent le temps

temps qui dure et se fige

fige une vie au présent

présent dans le sens qui nous dirige

dirige vers le néant.

 

 

 

 

 

  1. ASSONANCE

 

L'assonance est une figure de style qui consiste en la répétition d'un son vocalique dans plusieurs mots proches.

 

exemple :

-avec le phonème /i/ :

Tout m'afflige, me nuit et conspire à me nuire Racine (Phèdre).

-avec le phonème /a/ :

ォ Le pacha se pencha, attrapa le chat, l'emmena dans sa villa

et le plaça près du lilas. 

 

L'assonance est un procédé très employé dans la poésie médiévale.

 

  1. PARANOMASE

 

Une paronomase consiste à rapprocher des mots comportant des sonorités semblables, mais qui ont des sens différents. On appelle paronymes des mots qui se ressemblent par leurs sons.

 

exemple : Qui se ressemble, s'assemble.

 

très proches par le son mais de sens différents : honneur / horreur.

 

exemples :

 

(...) qu'ils aillent offrir au champ d'horreur

leurs vingt ans qui n'avaient pu naître (J. Brel)

 

le professeur dit : le roi est un con.

le professeur, dit le roi, est un con.

 

quand vous aurez fini de monter, descendre, vous descendrez, montez.

quand vous aurez fini de monter des cendres, vous descendrez mon thé.

 

ces vies-là sont détruites

ces villas sont détruites

ces vies-là sont des truites.

Publié dans DATE DE LA SESSION

Commenter cet article