INTROSPECTION

Publié le par DUSTER


 

 

Lorsque j'étais petit quelqu'un m'a demandé

Ce que je voulais faire dans la vie

J'ai répondu quelques banalités

Du genre travail, maison et des petits.

Mais rien n'allait se passer

Comme on me l'avait dit.

 

Par trois fois j'ai rencontré l'amour

Le coup de foudre je sais ce que c'est

Du genre tu vois plus rien autour

T'es comme anesthésié

Tu rêves, tu planes, tu deviens fou

T'es même un peu asphyxié.

 

Et puis un jour tu te réveilles

Dans ton coeur y'a plus que d'la haine

Tu te dis j'ai tout raté

J'ai gâché mes belles années

A vouloir trop j'ai pas assez

A vouloir peu j'suis pas comblé.

 

Alors tu recommences à espérer

Tu vois le temps qui passe

Et tu essaies de t'accrocher

Tu réfléchis avant de faire

Quoi qu'ce soit qui peut déplaire

Tu deviens philosophe

Tu ignores les apostrophes

Et les douleurs qui lassent.

 

Tu te conduis comme si tu savais tout

En te forgeant une carapace

Contre les coups durs et les pas jouasses

Contre les envieux et les jaloux

Mais le monde peut tourner sans toi

Et ça tu ne l'sais pas.

 

Alors tu combles un immense vide

Tu te perds dans le désir de l'autre

Tu n'existes plus que par lui

T'oublies qu't'es quelqu'un d'autre

Tu joues aux montagnes russes

Tu mens, tu triches, et tu ruses

T'essaies de devenir quelqu'un

Même si tu te dis que ça craint.

 

Et toujours par les mêmes travers

Tu passes ta vie à l'envers

Cherchant désespérément à revenir

Vers ce but premier qui t'attire

Celui de vivre simplement ta vie

Et à celui qui te demande

Ce que tu veux faire dans la vie.

 

Tu réponds doucement

Je veux tout bêtement

Réussir à ne pas me perdre

Avoir le temps d'apprendre

Et surtout me reconnaître

Savoir me contenter de peu

Tout en voulant beaucoup

Pouvoir encore m'émerveiller un peu

De la beauté du monde

Savoir encore sourire

Avant que l'on me tonde

Me passe la corde autour du cou

Et me fasse lent'ment mourir.

 

Et puis dans un dernier sursaut

Comme par enchantement

La vie t'offre un dernier cadeau

Une pincée de soleil

Un soupçon de miel

Et ton coeur se remet à battre

Envolé le désenchantement

Et tu sais que tu vas te battre.

 

Lutter contre la déprime

Vaincre la solitude

Oublier tous tes crimes

Et toutes les turpitudes

Encore

Encore

Encore une fois

Avoir la foi.

 

BRIGITTE.

Publié dans DUSTER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article