SAINT VALENTIN, LOINTAINE.

Publié le par DUSTER

Je crains
La saint-valentin
Jour marquant
La perte de ma maman

Le peu d'amour
Qui pour toujours
S'en est allé
Par ce décès

Puis saint-valentin
Je me souviens
De cet amour
Compte à rebours

Homme différent
En tous les points
Du premier homme indifférent
Ce père malsain

Saint-valentin
Quelques années
Ont apporté
A ma faim

Et du respect
Et liberté
Complicité
Et un bébé

Saint-valentin
Un grand soutien
Dans notre vie
Si bien remplie

Saint-valentin de tous les jours
Tel un éclat
Tout cet amour
Avec fracas

Valentin
Surprenant
Entreprenant
Et à la fois taquin

Valentin
Avec des défauts
Bien comme il faut
C'est certain

Valentin d'un jour
Et puis pour toujours
Et ce grand amour
Avec plein d'humour

Valentin
Aventurier
Dans son engin
Preux chevalier

Mais un mois de Mars
Prêt au décollage
C'est le dérapage
C'est loin d'être une farce

Mon beau Valentin
M'a lâché la main
Et tout chamboulé
Il s'est envolé

Pour se fiancer
Dans l'au-delà
Et je n'ai pas pu le rattraper
Dans son trépas

Saint-valentin
Coup de frein
C'était la fin
De mon destin

Saint-valentin
Bien des calins
Et puis la foudre
Tellement fourbe

Saint-valentin
Dans ton linceul
Et je t'engueule
Mais en vain

Saint-valentin
Toi mon défunt
La mort dans l'âme
Je rends la flamme

Saint-valentin des années
Que mon coeur
Demeure
Récroquevillé

Saint-valentin
Un bien grand leurre
Dans des matins
Plein de douleur

Saint-valentin
Et je m'enterre
Et puis me taire
Dans ce chagrin

Saint-valentin
J'ai fait naufrage
Plus de courage
Pour aller loin

Saint-valentin
Ce sabordage
Inoportun
Comme j'enrage

Saint-valentin
Tout s'est éteint
Il n'y a plus rien
Rien n'est plus bien

Valentin parure en pin
Je fais le deuil
De ton cercueil
Enfin

Valentin
Dans mes bagages
Juste un p'tit brin
De nos images

Valentin
Au lointain
Plus sage
De tourner la page

Valentin
Volent tes cendres
Sans redescendre
Toi si serein.







































Satint

Publié dans L N

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article