EDUCATION.

Publié le par DUSTER

Education
Malédiction
Paroles interdites
Survie illicite.

Combien de coups sur la tête
Et ce n'était que répet
En entendant tais-toi, tais-toi,
Car celui-là se voit
Tel un chef
Sur son fief.

Des coups sur la tête
Tout se mène à la baguette
Des coups sans les pleurs
Et ce n'était pas un leurre
Où jaillissaient des ferme ta gueule.

A moi de relater
Une enfance censurée
Une adulte bloquée
Où la parole n'a pas le droit de cité.

Ferme ta gueule me dit-on
Juste cette formule
Avec bien du cumul
Depuis que je suis rejeton.

Et pourtant la parole est donnée
Afin d'échanger
Emotions, sentiments,
Et se sentir vivant
Se faire censurer
Se sentir malmenée
Dans un irrespect
En pleine légalité.

Machoire bloquée
Mes pensées déferlent
Et toute ma verve
Est bien contrôlée.

Faire semblant
D'une soumission
En pensant
Insoumission.

Education
Mauvaise intention
Paroles murmurées
Pharinx brisé.

Du fonds de mes tripes
Aucune panique
Juste une bouche cousue
Et des idées retenues.

Mots prisonniers
Par des points de suture
A peine un murmure
Ne surtout pas plier.

Tais-toi, tais-toi,
Avec répétition
Je n'en pense pas moins
Mais personne n'est témoin.

Paroles contrôlées
Et puis ce geolier
Qui n'a qu'une pensée
Se sentir le premier.

Et puis ces barbelés
Comme des condamnés
Me retiennent innocente
En me mettant en présence
D'un monde plein de souffrance.

De ne pouvoir hurler
Et puis tenter
Et faire ma révérence
Vers un autre futur
Là où le ciel est azur.

J'ai mal à mon être
Mais dans le paraître
Je dois la fermer
Et ne plus bouger.

Education
Procuration
D'un pervers
Sur un petit univers.



J'ai mal à mon corps
Je suis en désaccord
Mais en priorité
Je dois la boucler.

Encore et toujours
Des ferme ta gueule
Où sont les mots d'amour
Je ne suis pas bégueule.

Je me sens autiste
En grande pratique
Où les mots n'ont pas droit de cité
Dans cette éducation censurée.
barreaux































Publié dans L N

Commenter cet article