Ventre.

Publié le par DUSTER

chat bidon

 

 

VENTRE.

 

Neuf mois de grossesse

Ce ventre me met

Sans cesse

Mal à l'aise

Eventé car trop chaud

Ma foi cet éventail quel bonheur!

L'éventreur assez gros

Eventré par suite de son éventration

Se retrouve l'abdomen ventilé

Pourra dire adieu à son obésité

Qui malgré sa grandeur

Le rendait affreux et râleur

De ce qui l'en est de sa constipation

Il en ressort des contradictions

Aïe! ses entrailles!

Comme des coups de cisailles

Impossible de trouver une position!

Le toubib l'aura ordonné

Une totale interdiction

D'où la déduction

Interdit les abdominaux!

Adieu les bobos

En effet sa brioche

Toute fraîche

Lui restera momentanément

Flasque ou presque

Il lui sera utile

Si facile

Lors des séances de natation

Au cas où il saurait nager

Nul besoin de bouée

Mais à l'inverse un bain de boue

Lui serait conseillé

Vivement

Sur sa bedaine

Les gigantesques vergetures

Sans oublier les gerçures

D'où risque de blessures

Accompagnés de plis

Ces replis bien ancrés

Tel l'ancre du navire

Qui bien souvent chavire

Faute de ne pas avoir effectué

Une vidange

Dont il aurait limité

Les ravages

Qui stockent ensuite sur le rivage

Le bidon avait été bien placé

A l'emplacement

Qui lui était justement réservé

Quel heureux moment

Que cet instant

Si bien apprécié

A force de pleurer

A force de jeûner

Résultat

Tiraillement et tremblement

Bâillement, éternuement,

A vouloir s'en oter

Avant de regretter

Pour traverser tous les tuyaux

Tous ses boyaux

Entrainant les spasmes

Si violents qu'ils atteignent l'âme

Lames à couper sa brioche

Eclairée par une torche

Brioche bien chaude

Qui sort de chez le boulanger

Pour se retrouver mélangée

Mélange transvasé

Dans le bidon bien fermé

Pour éviter

A mon pauvre carafon

De faire des bonds

Rebondir et retomber sur les talons

Tel le bel étalon

Lors des sauts

Seau indispensable dans le jardin

A Alain notre magicien

Sans oublier les sots qui nous entourent

Voilà nous en avons fait le tour.

 

Publié dans MARIDONA

Commenter cet article