IO.

Publié le par DUSTER

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts

Depuis que je suis en vie

J'ai vraiment appris à ouvrir mon esprit

Afin d'être moins con

J'ai pleuré et j'ai ri

J'ai lu et j'ai écrit

Souvent été surpris

De ce qui m'arrivait

Dans mon petit univers rikiki

J'en oubliais les mots

Sur la page blanche de mon cerveau

Recto-

Verso

Quelquefois manquait

Cette petite étincelle qui vous agrandi

Et vous fait voir le monde plus beau

En tout cas plus qu'il ne l'est en réalité

Non plus en gris, mais en rose

J'arrête là ma prose

Car j'ose

Vous laisser indécis

Sur ce que je voulais dire

Légèrement circonspect

Sur ce que je viens d'écrire

Un peu paumé peut-être

Mais pas en plein délire

Juste un petit coup de déprime

Cela arrive à tout le monde d'avoir une angine

Faut que j'en cause à ma frangine

Elle qui connaît bien la chose

L'encre dans l'encrier

La plume sur le papier

Je pose mes idées

Et m'évertue à vous les exposer

Sans trop dérailler

Ni les faire vraiment partager

Ni vous mettre en surdose

Parler pour ne rien dire était mon propos.

 

Publié dans DUSTER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article