une histoire un peu sallace.

Publié le par DUSTER

J'aurais pu le rencontrer
Sur le quai d'une gare
A la terrasse d'un café
Sur l'esplanade du phare
Peut-être sur une île
Un coin paradisiaque
Un endroit romantique
En escale à Pornic
Ou dans une autre ville
Mais c'eût été une arnaque.

Rien ne s'est passé comme cela
Vous allez voir comment
C'est arrivé vraiment
C'est plus simple que cela
Je me promenais sur la plage
J'avais un rendez-vous
Avec un jeune sauvage
Beau, grand, mince,
Et tout, et tout, et tout,
Le genre d'homme
Pour lequel j'en pince
Un blond en somme
Que voulez-vous!
Après trois aller et retour
Je me rendis à l'évidence
Mon plan cul était à l'eau
Et quoique j'en pense
J'avais atteint le point de non-retour
Je retournais à mon vélo
Et c'est alors que je le vis
Une planche de surf sous le bras
Pas grand mais bien bâti
Il avait le dos bronzé
Et le regard noir
Les épaules musclées
Et un boxer noir
Les fesses rebondies
Et pas un poil de sec
J'avais tout de suite compris
Qu'il y allait avoir du sexe
Il est venu vers moi
Avec un sourire radieux
Il m'a dit "tu viens boire un blanc sec?"
Je me suis dit encore un alcoolo
Pourquoi y'a pas mieux?
J'peux ranger mes roploplos
Et adieu mon plan sexe
On s'est assis au bar
Se raconter not' vie?
Non, on ne s'est rien dit
J'avais trop le cafard
Mon beau blond n'était pas venu
Et j'étais avec un trou du cul
S'il eût été intelligent
Cela m'aurait fait passer le temps
A chaque verre de plus
Ses épaules se voûtaient
Son visage devenait parme
Mon Adonis avait perdu son charme
A chaque verre de plus
J'étais catastrophée
C'est alors que je l'ai planté là
Seul sur son tabouret
Je suis rentrée chez moi
Mon beau blond m'attendait
Je vous passe les détails
Mais la soirée fut chaude
Le lit un champ de bataille
Et ce soir là
Mon beau blond le roi du porno.

Publié dans DUSTER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article