SPECIAL DEDICACE A ANDREE WIZEM QUI VOULAIT DE LA LEGERETE...

Publié le par DUSTER

LE SINGE

Un soir un compère
Me sussure à l'oreille
J'ai une histoire à te raconter
Viens par là tu vas kiffer

Dans un arbre de la jungle
Il y a un grand singe
Qui se plaint tous les jours
Qu'il est en manque d'amour
Il appelle, il hurle
Tombe, et se pète la rotule
Sur ces entrefaits
Arrive une singette bien faite
De son plus beau sourire
Elle lui dit viens par là
J'en n'ai jamais vu un comme toi
Vraiment tu m'attires
Récite moi un poème
Après on verra pour l'extrême
Oubliant sa douleur
Le singe tout excité
Se met à déclamer
Ses plus beaux vers en couleur
A chaque mot qu'il prononce
Il souffre et se tord
Pour ne pas pleurer il se mord
Demande une ambulance

La singette voyant alors son tourment
Se tourne et lui montrant son fondement
Enlève alors sa pelure
Et révélant son vrai visage
S'envole dans une belle envergure
Laissant en plan le singe pas sage
Vers l'arbre tant convoité
Ses cocos et son ombrage
Pour du soleil se protéger
Au pied de son arbre, dépité
Perdant toute dignité
Le singe se remet à hurler
A s'en époumoner
Mais plus pour la même raison
Sa place de chef il s'est fait grillé
Il est à présent comme un con
Lui reste plus qu'à prier
Que personne ne l'ait vu
Se retrouver sur le cul
Lui faut à présent trouver un taxi
Pour se barrer au plus vite d'ici
Trouver un médecin
Pour se faire soigner
Cela sans être assuré
Rester un mois la rotule plâtrée
Et se faire vacciner
Puis se faire rapatrier
Payer des policiers
Pour chasser l'intrus
Son bien récupérer
Et se réinstaller
Dans ce qui lui est dûsinge

Voilà l'histoire racontée
Par un compère rencontré
Seul dans un bar malfamé
Son cœur en bandoulière
Et son corps aviné
Il n'était pas très fier

Pour faire plus succin
Je vous l'ai abrégée
Cette fable façon La Fontaine
Pourrait ainsi se résumer :

Avoir un coucou
Dans son coucoutier
Ca coucoute un max mon pote !


Publié dans DUSTER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article