MA GRAND-MERE M'A DIT...

Publié le par DUSTER


Quand j'étais petite

Je croyais que j'étais un garçon

Je jouais au football avec le fils du voisin

Je jouais au trois mousquetaires avec les rames

du jardin

J'avais reçu pour Noël

Une dinette pour apprendre à cuisiner

Un landau couleur miel

Et un baigneur pour savoir comment on fait les bébés

Mais moi ce que j'aimais surtout

C'était le mécano et les blousons de motard

Les grues et les belles voitures du garage

Pour bien leur faire comprendre ouais

Que cela ne me plaisait pas du tout

Je refusais de faire mes lacets

Et collait du chocolat partout

Et puis un jour c'est arrivé

Quelques gouttes de sang

Et me voilà transformée

Je rêvais d'un mari, d'une maison, des enfants

Je croyais au Prince Charmant

J'eus des maris, des ennuis, des amants

Car les hommes ne sont pas des princes

Et encore moins charmants


Quand j'étais petite

Je croyais être un garçon

Avec tout ce que cela comporte

Me manquait un seul organe...

Une voix de stentor

Mais peu importe, Madame!

Je détestais les robes

Et le maquillage

Toutes ces choses

Dont c'est des femmes l'apanage

Maintenant que je suis vieille

Je repense à tout cela

Que quand j'étais petite

Je croyais être un garçon

Et je me dis que finalement

On ne change pas comme cela

Et que rien n'est facile de toute façon

Que ce n'est pas demain la veille

Que l'on me fera oublier

Que des femmes sont encore excisées

Que je n'ai pas connu entre guillemets

Les joies de la maternité

Qu'une femme sur trois décèdent

Sous les coups répétés

De conjoints soi-disant excédés

Et que des tabous sont encore bien ancrés

Qu'il est loin le temps des crinolines

Et celui des corsets

Des femmes soumises

Et des gentleman soi-disant parfaits


Quand j'étais petite

Je croyais que j'étais un garçon

A présent les femmes ont les cheveux courts

Et portent des pantalons

Et moi je sais ma petite

Que je suis une femme tout court

Même si j'ai l'air d'un garçon.


Publié dans DUSTER

Commenter cet article