Mes valeurs ?.

Publié le par DUSTER

Petit coeur de papier
Tout froissé
Dans ma poitrine
Mais qui bat encore
N'exprime aucun remords
D'avoir laissé
S'écouler
Le fiel de la vengeance
Il y avait urgence
A s'en débarrasser
Du dégoût de la vie
Et de ses exigences.

Petit coeur meurtri
Respire encore un peu
Non il n'est pas aigri
A oublié les offenses
Les atteintes à la dignité
Les trop plein d'exubérance
Les souvenirs amers
Et les mauvaises pensées
De toutes ces malignités
Il s'est débarrassé.

Petit coeur énorme
Quelquefois trop grand
A assumé en somme
Tous ses débordements
Chaque palpitation
L'a rendu plus fort
Chaque battement
A secoué mon corps
Fini les dispersions
Fini les incartades
A présent bien placé
Il bat la chamade
Fait des circonvolutions
Et des roulés-boulés.

Petit coeur de pierre
Toujours étonné
De faire encore avancer
Le sang dans mes artères
Sans se soucier
Du mal qu'il pourrait faire
Egoïste me dites-vous
Qu'est-ce qu'il en a à faire.

Petit coeur tout doux
A bien assez souffert
En a eu assez
Des émotions trop fortes
Et a surpassé
Les angoisses et l'incompréhension
De tous ces cloportes
Qui frappaient à sa porte
Espérant qu'il leur apporte
Réconfort et compassion.

Petit coeur de papillon
Ne froisse plus ses ailes
A la chaleur d'un luminion
Il déploie ses dentelles
Et toutes ses couleurs
Pour un regard de compréhension
Un trop plein de péssimisme
Lui serait fatal
Un regain d'optimisme
Paraîtrait normal
Afin qu'il se sente
Un peu cajolé

Petit coeur de menthe
Mais pas trop fort s'il vous plaît
Ne veut pas être brusqué.
Laissez lui le temps
De se faire apprivoiser
Ne lui otez pas sa liberté
Laissez-lui son libre-arbitre
Afin qu'il sache
Que c'est bien lui qui décide
Du moment où il va démarrer.

Petit coeur en attente
Ne subit pas de contraintes
Il se la coule douce
Ne supporte pas les plaintes
De mes côtes fellées
Voudrait qu'elles se poussent
Pour mieux déborder
Et négocier la pente
Qui doucement l'amène
A vouloir s'épancher
Sur le sort d'une douce
Afin de pouvoir l'aider.

Petit coeur de mousse
S'étale en épanchements
N'a aucun savoir-vivre
Réagit au gré du vent
Se fait quelquefois piétiner
Et comme un bateâu ivre
Il sait se relever
Un peu bringuebalant
Et légèrement sonné
Chaque fois qu'il fait boum-boum
Il a l'air cabossé.

Petit coeur d'amour
Je te garde quand même
J'en suis bien obligé
J'en n'aurai pas de même
Et puisque toutes ces années
Tu m'as bien supporté
Je peux te le dire maintenant
Et sans exagérer
Mon petit coeur de velours

Je t'aime.

B.

Publié dans DUSTER

Commenter cet article