Boeuf 2 'si je pouvais rester petit'.

Publié le par DUSTER

Un enfant se promène
Dans la ville
Avec ses yeux d'enfant
Il voit des géants débiles
Ces sortes de sots éléphants
Qui courent en une même file
Vers leurs projets consternants
Des parents qui se démènent
Dans le futile
Avec des yeux d'antan
Il voit des néants fragiles
Impossible à un enfant
Au sourire éclatant
D'avoir une vision aussi exaltante
Que ses parents ont cru lui transmettre en rêvant
Qui lui semble relever de l'impossible
Imaginer un avenir décent
Semble relever d'un rêve délirant
Ou de l'inconscience érigée en faux-semblants
Un enfant se promène
Le rêve dans ses yeux
Qui le traîne
Vers d'autres enjeux
Ces géants
Que sont les éléphants
L'entraînent
Dans le monde du vivant
Un enfant se promène
Tout est tranquille
Et sur un fil
Dumbo l'entraîne
Le fil se défile et casse brusquement
Et Dumbo tombe lentement
L'enfant désorienté voit passer son rêve
Alors il s'y accroche et s'envole un sourire aux lèvres.

Publié dans POESIES A PLUSIEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article